Le concours de promotion interne du ballet de l’Opera de novembre 2018 septembre a commencé ce vendredi 9 novembre. Entre deux représentations de l’hommage à Jérôme Robbins (dont un live en direct au cinéma), les danseurs ont ouvert le bal ce matin. Une journée avec de belles variations mais des résultats pas toujours en accord.

Quadrilles

1. Léo de Busseroles
2. Andréa Sarri
3. Chun Wing Lam
4. Milo Avêque

Cette première journée de concours s’est ouverte avec une classe des quadrilles très prometteuse. Les jeunes danseurs (pour la plupart entrés dans le corps de ballet ces trois dernières années) se sont illustrés par un bon niveau technique. Dans l’imposée (variation de Lucien du grand pas de Paquita), Chun Wing Lam, Andréa Sarri et Nikolaus Tudorin sont sortis du lot. Les variations libres, quasiment toutes extraites du répertoire classique, ont montré le niveau élevé de cette classe. Chun Wing Lam fait un sans faute dans la mazurka d’Etudes, tandis qu’Andrea Sarri nous en met plein les yeux avec Donizetti de Manuel Legris. Quels rebonds et quelle amplitude de sauts! Nikolaus Tudorin est aussi très précis dans Napoli avec un beau travail de petite batterie. Giorgio Foures fait aussi un beau concours avec une belle variation de Solor.
Au final, le classement interroge. ce sont Léo de Busseroles, qui a fait un concours propre mais sans plus, et Andréa Sarri (logique vu sa superbe libre) qui sont promus. Milo Avêque, beau danseur en devenir, est également classé. Chun Wing Lam est troisième. Une pensée pour Antonio Conforti, qui tape à l’œil en scène, mais qui n’est pas du tout à l’aise avec l’exercice du concours.

Coryphées

1. Axel Magliano
2. Antoine Kirscher
3. Thomas Docquir
4. Simon Le Borgne
5. Florent Melac
6. Alexandre Gasse

L’annonce de l’imposée des Coryphées a fait frémir bon nombre de balletomanes. La variation du pas de cinq des pierres précieuses de la belle de Noureev est d’une sacré complexité. Mais les danseurs (coachés par Gil Isoart) ont su relevé le défi haut la main! Parmi les bonnes surprises de cette classe, la découverte de Simon Le Borgne dans un registre 100% classique. Le danseur, plutôt estampillé contemporain dans la maison, a montré une belle prestance dans la Belle. Son Solor était réussi avec un beau manège final. Antoine Kirscher a réussi à transporter la salle dans la première variation de Dances at a gathering de Robbins. Axel Magliano, promu Coryphée en mars dernier, a lui aussi fait bonne impression dans la variation lente du Lac. Je retiens aussi le manège de l’acteur vedette de Mathieu Contat.
Axel Magliano est finalement classé premier, le danseur monte ainsi de deux échelons en six mois. Antoine Kirscher arrive en seconde position. Dommage pour Simon Le Borgne en revanche.

Sujets

1. Marc Moreau
2. Francesco Mura
3. Pablo Legasa
4. Florimond Lorieux
5. Daniel Stockés
6. Yann Chailloux

La variation de Jean de Brienne du troisième acte de Raymonda a donné plus de fil à retordre aux sujets avec un manège souvent amoché. Deux danseurs se sont démarqués : Francesco Mura et Marc Moreau. Le premier a bondi sur la scène et s’est surpassé dans la variation de Djemil, extraite de la Source de Jean-Guillaume Bart. Le second s’est démarqué dans Manfred de Noureev. Une place était en jeu et le jury a tranché en la faveur de Marc Moreau. Une récompense pour ce danseur aguerri, qu’on a déjà pu découvrir ces dernières saisons dans des rôles de soliste. Dommage qu’il n’y ait pas eu un second poste pour Francesco Mura. Le danseur a été promu sujet en mars dernier, nul doute qu’il ne devrait pas stagner longtemps dans cette classe. Parmi les autres candidats, Sébastien Bertaud a proposé une belle variation de Tchaikovsky pas de deux. Pablo Legasa était un autre favori, mais il a eu quelques accrocs à son imposée. Cela fait également plaisir de retrouver Florimond Lorieux après ses deux années à Boston.

Bravo à tous les danseurs qui étaient sur scène aujourd’hui et qui ont enchaîné Glass Pieces ce soir!!