C’est sous une pluie d’étoiles que le danseur Benjamin Pech a tiré sa révérence sur la scène du Palais Garnier le samedi 20 février. Des adieux sobres, sincères et émouvants. Pour l’occasion, In the night de Jérôme Robbins et le dernier pas de deux du Parc d’Angelin Preljocaj ont été ajoutés à la soirée Bel/Robbins. Deux ballets symboliques pour le danseur, le premier est l’un des premiers ballets qu’il a dansé à l’Opéra. Quant au Parc, il s’est blessé sérieusement à la hanche sur ce ballet lors de sa dernière reprise en décembre 2013.

La soirée s’ouvrait avec la création Tombe de Jérôme Bel, dont le décor de Giselle fait écho à la nomination d’Etoile du danseur lors de la tournée de la compagnie en Chine en 2005, alors qu’il venait de danser dans la même soirée les rôles d’Albrecht et de Frédéri dans l’Arlésienne de Roland Petit. Elle se poursuivait avec le poétique In the night servi par une distribution multi-étoilée. Dorothée Gilbert, Laura Hecquet, Éléonora Abbagnato, sans oublier les élégants Mathieu Ganio et Hervé Moreau entouraient le danseur étoile pour une dernière révérence au répertoire classique.

Éléonora Abbagnato et Benjamin Pech

Éléonora Abbagnato et Benjamin Pech

En troisième partie, Les variations Goldberg, qui n’avaient rien à voir avec les adieux de Benjamin Pech, étaient servies par une distribution de haute volée menée par le bondissant Mathias Heymann et la raffinée Myriam Ould Braham. Les deux Étoiles, qui vont toujours  merveilleusement bien ensembles, ont survolé la pièce. On retiendra aussi Hannah O’Neill aux côtés du princier Mathieu Ganio. En première partie, les primesautières Héloïse Bourdon et Mélanie Hurel ont illuminé cette intéressante (mais longue) première partie.

Dernière envolée de la soirée, le pas de deux de l’abandon du Parc où Benjamin Pech et Éleonora Abbagnato se sont livrés en toute sincérité. Cet artiste singulier s’est toujours distingué par son sens subtil de son interprétation. Il m’a laissé des souvenirs forts dans L’oiseau de feu de Maurice Béjart, ou Le Loup de Roland Petit. Il m’a aussi bluffé dans le rôle de Lacenaire lors de la création  des Enfants du Paradis de José Martinez en 2008.

Très belle continuation à lui.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Benjamin Millepied et Benjamin Pech

Benjamin Millepied et Benjamin Pech

Laetitia Pujol et Benjamin Pech

Laetitia Pujol et Benjamin Pech

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA