La saison 2016-2017 du ballet de l’Opéra de Paris a été dévoilée ce mercredi 10 février, une semaine après la démission du directeur de la danse. Au programme, 13 soirées de ballet, dont 2 grands classiques (Le Lac et La Sylphide), 6 Balanchine dont l’entrée au répertoire du Songe d’une nuit d’été, 4 nouvelles soirées mixtes, 2 créations de Millepied et deux compagnies invitées (l’American Ballet Theatre et le Semperoper Ballett Dresden).

Des grands classiques aux abonnés absents

A l’image de la saison actuelle, la prochaine saison du ballet est à nouveau très américaine. Balanchine et Robbins seront de la partie, sans oublier Justin Peck, le chorégraphe tendance de New-York, dont on découvrira prochainement le travail au Palais Garnier dès fin mars. Ce qui transparaît surtout de cette programmation, c’est le faible nombre de grands ballets classiques. Il n’y en aura que deux : Le lac des cygnes de Noureev (à l’affiche en mars-avril 2015) et la Sylphide de Pierre Lacotte (dont la dernière reprise date de juin-juillet 2013). Deux ballets présentés ces deux dernières donc, comme certains néo-classique qui seront donnés en cours de saison, mais selon les propos de Benjamin Millepied lors de la conférence de presse d’hier matin, rapportés par Danses avec la plume et Le petit rat , « il est important de vivre les ballets d’une saison à une autre ». A noter aussi que pour Benjamin Millepied, le terme de « néoclassique » n’est pas exact et que les ballets de Balanchine et de Robbins (sur pointes) font pour lui partie du répertoire classique.

Cette prochaine saison sera également l’occasion de voir entrer au répertoire une pièce de la chorégraphe Crystal Pite. Du côté de l’École de danse, la programmation se révèle tout particulièrement intéressante avec une soirée Balanchine/Forsythe/Noureev au cours de laquelle sera présenté le troisième acte de Raymonda. N’oublions pas les compagnies invitées, l’American Ballet Theatre ouvrira les festivités à Bastille en septembre prochain et le Semperoper Ballett Dresden viendra en janvier 2017 avec  Impressing the Czar de Forsythe. Deux créations de l’ex-directeur de la danse entreront également au répertoire, la première pour les fêtes de fin d’année à Garnier, et la seconde en collaboration avec le plasticien Philippe Parreno en fin de saison à Bastille.

Un programme très néoclassique donc, peu diversifié, avec la comme la saison en cours, les mêmes noms de chorégraphes qui reviennent. Bien entendu, l’annonce de cette programmation s’accompagne à nouveau d’une hausse des tarifs significative illustrée par les changements de catégories à Bastille avec un parterre, des balcons et des galeries entièrement redessinés. Résultat, une augmentation du nombre de catégories, et surtout des prix plus élevés. Même chose du côté de Garnier où les tarifs des classiques sont revus plus qu’à la hausse. Comptez à présent 33 euros pour voir la Sylphide un samedi soir… A noter qu’en parallèle, les avant-premières pour les moins de 28 ans continuent (5 soirées de ballets sont concernées).

Pour rappel, cette deuxième et dernière saison programmée par Benjamin Millepied sera défendue par la future directrice de la danse, Aurélie Dupont.

***

En attendant, voilà le programme la saison prochaine…

DSC00306

American Ballet Theatre, la Belle au bois dormant (Ratmansky)

L’ American Ballet Theatre ouvrira les festivités à l’Opéra Bastille. La compagnie américaine présentera la nouvelle version de la Belle au bois dormant chorégraphiée par le russe Alexeï  Ratmansky. La compagnie sera à l’affiche du 2 au 10 septembre 2016 pour une série de 10 représentations.

 

Soirée Sehgal/Peck/Pite/Forsythe

Cette première soirée mixte ouvrira la saison du ballet de l’Opéra de Paris du 26 septembre au 9 octobre. Elle présentera deux pièces entrées au répertoire de la saison 15-16, à savoir In Creases de Justin Peck et Blake  Works de William Forsythe. Crystal Pite signera sa première chorégraphie pour le ballet et Tino Sehgal présentera son travail dans les espaces publics de Garnier. À noter que le 24 septembre, se tiendra le gala d’ouverture de la saison (à l’instar de celui organisé cette année ). Tandis que le 26 septembre, la soirée sera agrémentée du défilé (ce qui n’était pas le cas l’an passé, puisque le défilé avait été privatisé pour le gala).

Soirée Balanchine

Cette soirée dédiée au chorégraphe George Balanchine verra l’entrée au répertoire de Mozartiana (que certains verront avec le New-York City Ballet l’été prochain). Violin Concerto et Brahms-Schönberg-Quartet (présentée en juillet 2016) seront également au programme. La soirée sera donnée à Garnier du 22 octobre au 15 novembre.

Soirée Tudor/Millepied  

Du 29 novembre au 31 décembre 2016, cette soirée mixte réunira à Garnier le britannique Antony Tudor (dont 5 ballets sont actuellement au répertoire de la compagnie) avec The leaves are fading (dansé en 1986 par la compagnie d’après le site Memopera). Benjamin Millepied présentera de son côté une création sur la musique de la chanteuse Barbara.

Le Lac des Cygnes (Noureev)

Le ballet en quatre actes de Rudolf Noureev (le seul ballet du chorégraphe cette saison) sera donné pour les fêtes de fin d’année à Bastille. La dernière reprise au printemps 2015 a notamment été marquée par les prises de rôle (réussies) de la nouvelle génération. Le ballet sera présenté du 7 au 31 décembre.

Héloïse Bourdon dans Le lac des Cygnes

Héloïse Bourdon dans Le lac des Cygnes

Semperoper Ballette Dresden

La compagnie donnera du 4 au 8 janvier 2017 Impressing the Czar de William Forsythe pour ce début d’année 2017. Ce ballet permettra de revoir In the middle, somewhat elevated, qui fait à l’origine partie du ballet.

Tree of codes de Wayne Mc Gregor

Cette création mêlant des danseurs de la compagnie du chorégraphe britannique et du ballet de l’Opéra de Paris (dont entre autres Marie-Agnès Gillot, Jérémie Bélingard, etc.) a été donnée l’été dernier en Angleterre et à New-York. Elle arrive à l’Opéra Bastille du 6 au 23 février.

Le Songe d’une nuit d’été (Balanchine)

Entrée au répertoire de ce ballet narratif en deux actes chorégraphié par George Balanchine pour le New-York City Ballet sur la partition de Felix Mendelssohn-Bartholdy. Une entrée au répertoire qui pour ma part me réjouit. Le ballet sera présenté du 9 au 29 mars 2017.

 

A Bras-le-corps (Chamblas/Charmatz)

Après les 20 danseurs pour le XXème siècle, Boris Charmatz revient à l’Opéra de Paris aux côtés de Dimitri Chamblas (le directeur artistique de la 3e scène). Le ballet sera présenté dans la Rotonde du glacier du 16 mars au 2 avril 2017.

Soirée Cunningham/Forsythe

Cette soirée présentera du 15 avril au 13 mai 2017 trois entrées au répertoire : Walkaround Time de Merce Cunningham, ainsi que Trio et Workwithinwork de William Forsythe.

 

Soirée Robbins/Balanchine/Cherkaoui/Jalet  

Cette soirée permettra de revoir le léger et joyeux En sol de Jérôme Robbins et de découvrir La Valse de George Balanchine. Le Boléro dans la version de Cherkaoui/Jalet est également repris, une création qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable…

 

Soirée Bertaud/Bouché/Paul/Valastro

Une soirée destinée à présenter les travaux des membres de l’Académie chorégraphique, créée par Benjamin Millepied dès son arrivée à la tête du ballet.

 

Dorothée Gilbert dans La Sylphide, juin 2013

Dorothée Gilbert dans La Sylphide, juin 2013

La Sylphide (Lacotte)

Un peu de romantisme à présent, ce grand classique, emblématique du style français et de la petite batterie, clôturera la saison au Palais Garnier. Ballet en deux actes, La Sylphide de Pierre Lacotte nous plonge en Écosse à la veille du mariage de James et d’Effie, dont les projets seront déroutés par l’immatérielle Sylphide.

 

Benjamin Millepied, Philipe Parreno

Cette création en collaboration avec le plasticien Philippe Parreno avait déjà été évoquée lors du Festival organisé par le monde en septembre 2014, lorsque Benjamin Millepied venait de prendre ses fonctions. À l’origine prévue pour la saison précédente, elle clôturera celle du ballet en Bastille en juillet 2017.

 

École de danse

C’est un programme ambitieux et plus qu’attrayant que l’École de danse présentera cette année. Divertimento N°15 de Balanchine et The Vertiginous Thrill of Exactitude de William Forsythe sont au programme. Sans oublier le troisième acte de Raymonda de Noureev (celui de la variation de la claque). L’occasion de revoir des extraits d’un ballet aux abonnés absents depuis décembre 2008. Cette soirée fait écho à une soirée donnée par le Ballet de l’Opéra de Paris à Bastille en 2008 réunissant ces trois chorégraphes (et où le troisième acte de Raymonda était donné).

Démonstrations de l'École de danse le 5 décembre 2015

Démonstrations de l’École de danse le 5 décembre 2015

Enfin à l’occasion des 40 ans des spectacles de l’École de danse, un gala sera donné avec d’autres écoles internationales (à l’image du gala donné en 2013 pour le tricentenaire).

Les démonstrations annuelles auront lieu les 3, 11 et 17 décembre à l’Opéra Garnier

***

L’intégralité de la saison est à retrouver sur le site de l’Opéra de Paris.