Paquita, L’Histoire de Manon, les adieux à la scène d’Aurélie Dupont, la reprise des Enfants du Paradis… L’agenda danse du mois de mai s’annonce chargé pour les danseurs du ballet de l’Opéra de Paris. Voici de quoi s’occuper pendant les weekends prolongés.

Paquita (P. Lacotte), du 2 au 19 mai 

Paquita, lors de la dernière reprise en 2010


Recréée pour le ballet de l’Opéra de Paris en 2001 par Pierre Lacotte d’après la version de Joseph Mazillier de 1846, Paquita nous fait voyager en Espagne dans la Province de Saragosse. Là où la jeune fille de bonne famille Paquita, recueillie par des gitans, rencontre le jeune Lucien d’Hervilly et le sauve d’un complot. C’est lors d’un bal organisé que la jeune femme découvre sa véritable identité, ce qui lui permet d’épouser Lucien. Dans ce ballet en deux actes, pantomime et maîtrise technique sont de rigueur. Ce ballet représentatif de la technique française est un véritable, morceau de bravoure, et l’un des ballets les plus difficiles du répertoire. Du côté des rôles titres, cette reprise sera l’occasion de découvrir des distributions inédites à Paris et des prises de rôle. La nouvelle Etoile Laura Hecquet incarnera la gitane Paquita aux côtés de Karl Paquette, les deux danseurs avaient déjà dansé ensemble lors de la tournée au Québec à l’automne dernier. Ils seront accompagnés par François Alu en Inigo. Alice Renavand et Florian Magnenet reprendront également les rôles de Paquita et de Lucien d’Hervilly. Amandine Albisson fera également son retour sur scène. Elle dansera aux côtés de Karl Paquette. Du côté des prises de rôle, après une représentation du Lac des Cygnes début avril, Hannah O’Neill fera ses débuts dans le rôle titre aux côtés de Mathias Heymann. Enfin, les jeunes Léonore Baulac et Jérémy-Loup Quer décrochent également une représentation en fin de série.
Le ballet est donné à l’Opéra Garnier jusqu’au 19 mai.

Le détail des distributions est disponible sur le site de l’Opéra de Paris.

L’Histoire de Manon, jusqu’au 20 mai

Laetitia Pujol et Mathieu Ganio lors de la première de l’Histoire de Manon

Le ballet de Kenneth MacMillan est à l’affiche depuis le 20 avril dernier. L’occasion de retrouver les héros du roman de l’Abbé Prévost, Manon Lescaut et Des Grieux, transposés dans le Paris du XVIIIème siècle. La première distribution, plutôt convaincante, a réuni les étoiles Laetitia Pujol et Mathieu Ganio. Depuis, d’autres couples se succèdent sur la scène de Garnier avec Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt, ou encore Eléonora Abbagnato et Florian Magnenet. Autre distribution fortement attendue, celle réunissant Dorothée Gilbert et Hugo Marchand dans les rôles des deux amants, aux côtés de François Alu en Lescaut.
Enfin, cette série de Manon  est marquée par les adieux à la scène de l’Etoile Aurélie Dupont, qui auront lieu le 18 mai prochain. Suite à la blessure d’Hervé Moreau, l’Etoile dansera aux côtés de l’italien Roberto Bolle, invité spécialement pour l’occasion. A noter que la soirée du 18 mai sera filmée par le réalisateur Cédric Klapisch et retransmise en direct au cinéma, puis sur France 3 le samedi 30 mai. Les « coulisses » de la soirée seront également diffusées sur le site Culture Box.

Les Enfants du Paradis, du 28 mai au 6 juin



Le ballet chorégraphié par le danseur Etoile José Martinez en 2008 sera de nouveau à l’affiche de Garnier dès la fin du mois de mai. Basé sur le film éponyme de Marcel Carné, il nous entraîne dans le Paris du début du XXème siècle, sur le Boulevard du Crime, lorsque le jeune mime Baptiste rencontre Garance, un amour impossible.
En attendant les distributions date par date , on peut se faire une idée des couples principaux sur le forum Dansomanie où les pré-distributions ont été publiées.

Journées Tous à l’Opéra, les 9 et 10 mai
Destinée à ouvrir les portes des opéras de France au grand public, cette nouvelle édition est parrainée par Philippe Jordan, directeur musical de l’Opéra de Paris. Cette année, le Palais Garnier et l’opéra Bastille ouvrent leur porte, avec notamment une « Séance de travail des Solistes de la Compagnie » le samedi 9 mai à 16 heures à l’amphithéâtre Bastille. La soirée Balanchine/Millepied, avec Le Palais de Cristal et Daphnis et Chloé, sera également diffusée.
Plus d’informations sur le programme sur le site de la manifestation.

Le mois de mai sera également l’occasion de voir la Russell Maliphant Company dans le cadre du festival TranscenDanses au Théâtre des Champs-Elysées les 19 et 20 mai, ou encore le Light Bird de Luc Petton du 5 au 13 mai à Chaillot.

Enfin, pour les fans du Septième Art, sachez que la danse sera également présente sur la croisette le 13 mai lors de la cérémonie d’ouverture du Festival de Cannes. Benjamin Millepied va chorégraphier la scène d’amour de Sueurs Froides, avec entre autres Léonore Baulac de l’Opéra de Paris, Janie Taylor du New-York City Ballet et Morgan Lugo du L.A Dance Project.

A lire sur le même sujet