Lundi 23 mars, à l’issue de la représentation du Lac des Cygnes, Laura Hecquet a été nommée Danseuse Étoile du Ballet de l’Opéra de Paris, sous proposition du directeur de la danse Benjamin Millepied. La danseuse y interprétait pour la première fois le double rôle d’Odette et d’Odile, aux côtés d’Audric Bezard (le Prince Siegfried) et de Karl Paquette (Rothbart).

Entrée dans le corps de ballet en 2002, cette ballerine que l’on remarque par ses lignes idéales

pour le ballet classique a pourtant connu une progression plutôt lente. Alors qu’elle gravit rapidement les deux premiers échelons de la hiérarchie, elle reste sujet pendant neuf ans. Après avoir été éloignée un long moment de la scène (suite à une blessure en 2009 alors qu’elle interprétait le rôle de Myrtha dans Giselle), la danseuse était petit à petit revenue à son meilleur niveau. En décembre 2014, elle est promue première danseuse (avec la variation du Cygne noir entre autres) lors du dernier concours de promotion.
Depuis deux saisons déjà, la danseuse était de mieux en mieux distribuée. En décembre 2013, elle dansait le rôle titre de la Belle au Bois Dormant (déjà aux côtés d’Audric Bezard). À l’automne dernier elle se confrontait à Paquita lors de la tournée du ballet à Montréal et en décembre elle reprenait le rôle de Nouredda dans La Source. Plus récemment, on avait pu la voir dans le Chant de la Terre, dernière création de Neumeier pour le ballet.
Même si Laura Hecquet a tout d’une soliste, cette nomination d’Etoile était plus qu’inattendue. En effet, depuis la publication de la première version des distributions en novembre dernier, d’autres noms avaient circulé. Le jeune prodige François Alu d’abord, initialement prévu aux côtés d’Aurélie Dupont (finalement retirée des distributions), ou encore Sae Eun Park. La semaine passée, tous les regards étaient tournés vers Héloïse Bourdon, autre merveilleuse danseuse, qui n’est que sujet et qui a conquis une bonne partie du public de Bastille avec son interprétation du cygne blanc et du cygne noir.
Au final, personne n’avait réellement parié sur le fait que Benjamin Millepied choisirait de faire confiance à une danseuse plus mûre et expérimentée (Laura Hecquet est aujourd’hui âgée de 31 ans). Mais cette danseuse a le physique idéal pour les grands classiques, et sa variation libre lors du dernier concours de promotion avait montré son aisance dans le style balanchinien, ce qui sera à son avantage pour la saison à venir.
Félicitations à Laura Hecquet, qui devient la première Etoile nommée sous l’ère Millepied. Une belle récompense pour cette danseuse tenace qui n’a jamais lâché. Preuve que travail et persévérance paient un jour.

En images, la vidéo de la nomination :

Laura Hecquet et Audric Bezard seront à nouveau à l’affiche du Lac les 1er et 6 avril prochains.

A lire sur le même sujet