Des coups de cœur, des moments de virtuosité, d’émotion… Alors que 2014 touche à sa fin, retour sur les spectacles qui auront marqué mon année de spectatrice.

Les adieux d’Isabelle Ciaravola, le 28 février 2014

Sans aucun doute, l’un des souvenirs les plus impérissables de cette année 2014 restera la série d’Onéguine de Cranko, et la soirée d’adieux de l’Etoile Isabelle Ciaravola. Le 28 février dernier, la grande interprète a tiré sa révérence aux côtés d’Hervé Moreau, après une prestation d’anthologie et un pas de deux final bouleversant et d’une rare intensité.
Autre grand moment chargé en émotions qui a marqué cette année 2014, la soirée d’adieux de du danseur Etoile Nicolas Le Riche le 9 juillet dernier. Une soirée d’au revoir rythmée par des pièces courtes et fortes, symboliques de la carrière du danseur. Pour ma part, je retiendrai trois pièces : Un Jeune Homme et la Mort transcendant, un pas de deux d’Appartement fougueux avec une Sylvie Guillem survoltée, et pour clôturer ce gala en beauté, un ultime Boléro envoûtant et entraînant. Un hymne à la danse qui s’est terminé en véritable standing ovation. 

Nicolas Le Riche, le 9 juillet 2014

L’instant poétique de cette saison ? La reprise de Dances at a Gathering de Jérôme Robbins en juin dernier avec la distribution réunissant Mathieu Ganio, Aurélie Dupont, Ludmila Pagliero, Karl Paquette, Amandine Albisson, Josua Hoffalt, Christophe Duquenne, Nolwenn Daniel, Emmanuel Thibault et Charline Giezendanner. Une douce rêverie, ponctuée de jolies variations inspirées et habitées, le tout sur la musique de Chopin.

En dehors de l’Opéra de Paris, Marco Spada de Pierre Lacotte en direct du Bolchoï fût une très belle découverte. Malgré la barrière de l’écran, je n’ai jamais autant été enthousiasmée par un ballet projeté dans une salle de cinéma et par l’ensemble de ses interprètes. Entre les variations virtuoses de David Hallberg, la belle Evgenia Obratzova, ainsi que l’élégante et raffinée Olga Smirnova. Un très beau moment.
Sans oublier le San Francisco Ballet, de passage dans la capitale dans le cadre du festival des Etés de la danse. L’occasion de découvrir les talentueuses Maria Kochetkova, Sofiane Sylve et de retrouver Mathilde Froustey.

Aurélie Dupont, le 4 octobre dernier

N’oublions pas les défilés du ballet et de l’école de danse. On a beau l’avoir vu plusieurs fois – voire même chaque année – le défilé procure toujours autant d’émotions et il est difficile de s’en lasser. Cette année 2014 a été marquée par l’ultime défilé de Nicolas Le Riche le 21 juin dernier lors de la série Robbins/Ratmansky, mais aussi par le dernier défilé d’Aurélie Dupont, le 4 octobre dernier à l’occasion de la soirée d’adieux de Brigitte Lefèvre. 

Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio dans Casse-Noisette

Enfin, pour finir l’année en beauté, place aux ballets de Noëls et à la magie de Casse-Noisette. Grand moment d’émotions avec Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio lors du grand pas de deux final, sans aucun doute l’un des plus beaux moments du ballet. Les deux Etoiles y étaient majestueuses et rayonnantes.

Clin d’oeil également à Léonore Baulac et à Germain Louvet, propulsés dans les rôles titres par le nouveau directeur de la danse Benjamin Millepied. Les deux jeunes talents ont su se déjouer des difficultés de la chorégraphie impitoyable de Rudolf Noureev. Deux belles prises de rôle plus que prometteuses. 

Léonore Baulac et Germain Louvet
Et vous, quels sont les spectacles qui vous auront le plus marqué cette année ?

A lire sur le même sujet