Dès ce soir, le ballet de l’Opera de Paris présentera La Source, ballet chorégraphié par le danseur étoile Jean-Guillaume Bart. L’occasion de (re)découvrir les amours de Naïla, Djémil et de la belle Nouredda, et de s’éblouir devant les fastueux costumes dessinés par Christian Lacroix. 

Photo : Anne Deniau

Remonter La Source était un souhait qui tenait à cœur à Jean-Guillaume Bart. Le danseur Étoile, qui a fait ses adieux à la scène en 2007, et qui aujourd’hui enseigne au sein de la compagnie, n’en était pas à son premier coup d’essai. Il avait entre autres collaboré avec l’école de danse pour la création de Pêchers de Jeunesse. La Source est toutefois son premier ballet narratif. Crée par Arthur Saint Léon ce ballet était aujourd’hui oublié et il ne reste quasiment aucune trace de la chorégraphie originale. Entré au répertoire de l’Opéra de Paris à l’automne 2011, ce ballet ne se veut pas une reconstitution, mais une chorégraphie nouvelle, fidèle à l’argument du ballet. Côté mise en scène, les danseurs évoluent dans un décor moderne et épuré. 
Qu’est-ce que l’on aime dans La Source? L’histoire, ce triangle amoureux Nouredda-Djémil-Naïla qui conduit au sacrifice de Naïla, l’esprit de la Source. On ne peut également rester insensible à la chorégraphie, sans oublier les variations bondissantes et aériennes de Zaël, les danses caucasiennes… Et bien évidemment, on peut aussi citer les magnifiques costumes de Christian Lacroix, la musique délicate de Delibes et la scénographie. En résumé, un ballet de fin d’année qu’il serait dommage de manquer ! 
Si les distributions sont cette année différentes d’il y a deux ans, on retrouvera pour la première Ludmila Pagliero  dans le rôle de Naïla et Karl Paquette dans le rôle du guerrier Djémil (les deux avaient déjà dansé la première lors de la création). Laëtitia Pujol, qui était en 2011 prévue sur le rôle de Naïla (souvenez-vous de l’affiche d’origine) incarnera Nouredda, tandis que Vincent Chaillet sera à nouveau Mozdoc et Emmanuel Thibault l’elfe Zaël. 
La deuxième distribution sera l’occasion de découvrir Muriel Zusperreguy dans le rôle de Naïla, François Alu fera quant à lui sa prise de rôle en Djémil, Alice Renavand incarnera Nouredda. Axel Ibot et Allister Madin , qui avait déjà fait ses preuves dans le rôle de Zaël, se partageront le rôle de l’elfe malicieux sur cette distribution. 
Quant à la troisième distribution, elle réunira Charline Giezendaner en Naïla, Florian Magnenet en Djémil, Laura Hecquet en Nouredda et Marc Moreau en Zaël. 
Devraient également suivre Amandine Albisson et Josua Hoffalt dans les rôles de Naïla et Djémil (les deux danseurs viennent d’être retirés de Casse-Noisette), Ève Grinsztajn en Nouredda et Fabien Revillion en Zaël.
En cette période de fin d’année, Benjamin Millepied laisse la scène aux jeunes danseurs. Après les jeunes talents propulsés en tête d’affiche de Casse-Noisette, Sae Eun Park aura droit à une représentation dans le rôle titre de la Source. Elle dansera aux côtés d’Audric Bezard (Djémil), Muriel Zusperreguy (Nouredda) et Axel Ibot (Zaël). 
Plus d’informations sur les distributions sur le site de l’Opéra de Paris. 
A lire : l’interview de Jean-Guillaume Bart parue dans le dernier numéro d’En Scène.
A lire sur le même sujet