Le ballet de l’Opéra de Paris présentera le célèbre ballet tiré du conte d’Hoffman, Casse-Noisette et le roi des rats, dans la version de Noureev, du 26 novembre au 30 décembre prochain à l’Opéra Bastille. Flocons, mirlitons et petits rats seront de retour et valseront sur la partition féérique de Tchaïkovski. Une série de 18 représentations qui comptera, dans les rôles principaux, cinq distributions différentes.
Photo : Julien Benhamou

Qui n’a pas déjà valsé sur la valse des fleurs, virevolté au son de la valse des flocons ? Ballet de Noël par excellence, Casse-Noisette, par ses décors, son grand sapin, ses costumes scintillants et la partition féérique de Tchaïkovski, fait rêver et ravit petits et grands. L’histoire est connue de tous :  la veille de Noël, l’intrigant Drosselmeyer, offre à sa filleule, Clara, un casse-noisette. La fête se termine, la jeune femme s’endort. Minuit sonne et surgit le roi des rats. La bataille fait rage et le Casse-Noisette, transformé en Prince, entraîne la jeune femme dans son royaume… Casse-Noisette, c’est aussi l’un des plus (longs) et beaux pas de deux du répertoire. Ce ballet, qui n’avait pas été repris depuis 2009, nous amène à nous replonger doucement, mais sûrement, dans l’ambiance des fêtes de fin d’année…
Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio
Côté danseurs, cette saison sera l’occasion de découvrir cinq nouvelles distributions et des prises de rôles fort intéressantes. 
Cinq couples incarneront les deux rôles principaux (Le Prince/Drosselmeyer et Clara) :
– Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio, les 26 et 29 novembre (20h), les 3, 7 (14h30), 19, 20 (20h) et 22 décembre.
– Amandine Albisson et Josua Hoffalt, 9 novembre (14h30), les 1er, 5 et 8 décembre.
– Ludmila Pagliero et Vincent Chaillet, les 24, 27, 31 décembre.
– Léonore Baulac et Germain Louvet, les 12 et 17 décembre.
– Hugo Marchand et Mélanie Hurel, les 20 (14h30) 25, 29 décembre.

Les « doyens », Dorothée Gilbert et Mathieu Ganio assureront la première le 26 novembre prochain. Le couple avait déjà ouvert le bal en décembre 2009. Deux danseurs se connaissent bien, maîtrisent le rôle et ont souvent été amenés à danser ensemble et qui connaissent bien le rôle. Dorothée Gilbert, qui fête cette année ses sept ans d’étoilat, a été nommée dans le rôle en 2007 aux côtés de Manuel Legris. 

Parmi les autres duos à découvrir, Amandine Albisson, qui fera sa prise de rôle, et Josua Hoffalt (qui avait déjà eu l’occasion d’interprété le double rôle Drosselmeyer/Le Prince en 2009, aux côtés de Ludmila Pagliero). Amandine Albisson avait été convaincante lors de sa prise de rôle dans La Belle l’an dernier. Avec son air juvénile et sa technique solide, elle devrait être à son aise. Les deux danseurs ont déjà eu l’occasion de danser ensemble, notamment dans Onéguine, et seront amenés à redanser ensemble, sur La Source puis sur Le Lac des cygnes.
Ludmila Pagliero reprendra également le rôle de Clara. Initialement prévue aux côtés de Mathias Heymann, elle dansera finalement aux côtés de Vincent Chaillet, le danseur Etoile étant toujours indisponible. 
Surprise de ces distributions, trois jeunes danseurs sont distribués sur cette série. Léonore Baulac et Germain Louvet, tous deux Coryphée dans le corps de ballet, incarneront les rôles principaux. Deux dates prisées par les balletomanes. Depuis la création Daphnis et Chloé au printemps dernier, Léonore Baulac a clairement le vent en poupe. Elle s’est vu récemment remettre le prix de l’Arop, une belle occasion de la voir dans un grand rôle classique. De son côté, Germain Louvet se distingue par son élégance et une jolie prestance. Il s’était notamment fait remarqué dans l’extrait de Caligula lors de la soirée jeunes danseurs en incarnant Incitatus.
Autre talent, Hugo Marchand. Le danseur, qui s’est distingué à Varna cet été, remplace Stéphane Bullion, initialement prévu aux côtés de Mélanie Hurel. Un jeune danseur fougueux et novice sur le rôle, une danseuse expérimentée. Une distribution intrigante, à voir ce que ça donnera en scène.
Ne reste plus maintenant qu’à trouver des places pour les dates désirées : le ballet affiche complet depuis la rentrée. A peine les places avaient été mises en vente et les têtes d’affiche dévoilées, qu’il n’y avait plus rien dans la plupart des catégories. A en croire Twitter, même le CE de l’Opéra affiche complet. En espérant que certaines soient remises vente d’ici là ou qu’il y ait des retours sur la Bourse Opéra.
A lire sur le même sujet