Alors que le mois de février débute avec un temps printannier, hors de question de délaisser les salles de spectacle ! Même si un tour dehors pour s’oxygéner et prendre l’air ne fait pas de mal, profitons d’une petite pause sur un banc (au frais !) dans une roseraie pour lister les spectacles à ne pas manquer au cours du mois de février.

Onéguine, du 3 février au 5 mars

(c) Michel Lidvac
Le ballet de Cranko sera à l’affiche dès le 3 février prochain. Pour cette série 2014, quatre distributions s’enchaîneront (trois étaient annoncée en premier lieu). Ludmila Pagliero, qui fera sa prise de rôle, et Karl Paquette débuteront la série. 
Isabelle Ciaravola, l’une des sublimes Tatiana de l’Opéra, dansera aux côtés d’Evan McKie. A nouveau appelé en renfort, le danseur du ballet de Stuttgart avait déjà interprété le personnage du célèbre dandy sur le plateau de Garnier avec Aurélie Dupont lors de la dernière reprise en 2011. Isabelle Ciaravola clôturera la série avec Hervé Moreau, son partenaire lors de sa nomination d’Etoile en avril 2009 sur le rôle de Tatiana. Elle tirera sa révérence le 28 février prochain.
Enfin, quatrième et dernière distribution, Amandine Albisson et Josua Hoffalt. La jeune danseuse a été titularisée dans le rôle tandis que Josua Hoffalt aborde le rôle d’Onéguine, après avoir dansé Lenski. Un couple assez intéressant, qui devrait mettre en valeur la personnalité artistique de la jeune première danseuse. 
Mais l’histoire d’Onéguine ne pourrait exister, sans Olga et Lenski. La soeur de Tatiana et son petit ami seront interprétés par Marion Barbeau, Charline Giezendanner, Marc Moreau, Fabien Revillon, Florian Magnenet, sans oublier Eve Grinsztajn, qui, avec sa présence scénique, aurait campé une bien belle Tatiana.
Soirée Cullberg / De Mille, du 21 février au 13 mars
Deuxième soirée mixte de la saison, en alternance avec Onéguine, on retrouvera Mademoiselle Julie et Fall River Legend et pléthores d’étoiles réunies sur ces deux programmes. Entre Nicolas Le Riche, Aurélie Dupont, Eléonora Abbagnato, Jérémie Bélingard (qui n’a pas dansé depuis la dernière soirée mixte), Stéphane Bullion pour Mademoiselle Julie, Laetitia Pujol et la dernière nommée Alice Renavand pour Fall River Legend. Enfin, dans les seconds rôles, ce sera l’occasion de voir évoluer la nouvelle génération dans un registre plus contemporain. 


Le Saint-Pétersbourg Ballet Theater
La compagnie russe siègera au Palais des Congrès du 4 au 9 février 2013, avant de partir en tournée un peu partout en province. Trois ballets seront présentés : Le lac, Don Quixote et La Bayadère. A noter que l’égérie de la compagnie, Irina Kolesnikova ne dansera pas finalement en raison d’un heureux évènement. Pour Le lac des Cygnes et la Bayadère, elle sera remplacée par Natalia Matsak de l’Opéra National d’Ukraine aux côtés de Vadim Muntagirov, nouvelle recrue du Royal Ballet. Quant à Don Quixote, il sera interprété par Iana Salensko (Opéra de Berlin) et Daniil Simkin de l’ABT, qui avait déjà fait forte impression lors du Gala des Etoiles du XXIème siècle à la rentrée.
Les Illusions Perdues du Bolchoï au cinéma (PathéLive)
Le dimanche 2 février à 16 heures, Les illusions perdues du chorégraphe Ratmansky dont l’argument s’inspire de l’oeuvre de Balzac seront retransmises en direct sur grand écran. A noter que le comédien Guillaume Galienne a collaboré à la dramaturgie du ballet.
Pour voir la liste des salles de cinémas participant à l’opération, cliquez ici.
Le Prix de Lausanne, la finale.
Evènement du début d’année, tous les regards étaient tournés cette semaine en direction de Lausanne où de jeunes candidats concourraient pour le Prix de Lausanne. Leurs objectifs, décrocher une bourse dans l’une des écoles de danse les plus réputées et pour les plus téméraires, accéder à la finale. Cette année, trois français étaient en lice. 
La finale est à revoir ici
Hommage
Pour clôturer cette chronique, le temps d’un instant, rendons hommage à Jean Babilée, disparu le 30 janvier dernier. Eternel jeune homme et danseur prodigieux… 

A lire sur le même sujet