A l’issue de la représentation du Parc ( chor. Angelin Preljocaj) du vendredi 20 décembre où elle danseu actuellement aux côtés de Stéphane Bullion, Alice Renavand a été nommée Danseuse Etoile du ballet de l’Opéra de Paris.

(c) David Elofer

« Pourquoi n’est-elle pas Etoile ? » demandait un ami quelques semaines plus tôt. On lui glissait subtilement que des bruits de nomination couraient pour la prochaine série du Parc. C’est chose faite, depuis hier soir, vendredi 20 décembre, une nouvelle Etoile brille dans la constellation de l’Opéra. Alice Renavand est devenue Etoile du ballet de l’Opéra. Une belle récompense.

Alice Renavand entre en 1990 à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris. En 1997, elle est engagée dans le Corps de ballet. Elle accédera au grade de Coryphée en 2004, puis de Sujet l’année suivante. En 2012, elle est promue Première danseuse.

Plutôt considérée comme une danseuse « contemporaine », Alice Renavand s’est souvent illustrée dans ce type de rôle par sa présence, à la fois mystérieuse et lumineuse et presque ensorceleuse. Il faut bien l’avouer, elle ne passe pas inaperçue en scène et dégage quelque chose de fort. Que ce soient dans Kaguyahime, Le Songe de Médée où elle déployait son côté ensorceleuse, dans Le Jeune homme et la mort où elle était électrisante, c’est une personnalité incontestable, investit dans ses rôles et prête à tout donner en scène. Mais la danseuse a su également démontrer ses talents dans le classique, en interprètant avec mérite le rôle de Kitri lors de la série de Don Quichotte 2013.

Un beau cadeau de Noël pour cette belle danseuse à qui l’on souhaite tout le meilleur pour la suite de sa carrière. Félicitations à elle !

A lire sur le même sujet