Mardi 26 juin, c’est aujourd’hui que débute officiellement la tournée du ballet de l’Opéra de Paris. Entre Chicago, Washington et New-York, retour sur le programme de cette tournée qui entraînera le ballet sur les terres américaines du 26 juin au 22 juillet.
Quinze ans déjà que le ballet n’était plus réapparu sur les scènes américaines, mais quinze ans après, c’est à Chicago que le ballet se produit pour la première fois et débute sa tournée. Pour l’occasion, seront présentés le ballet romantique Giselle, ainsi que le programme Lifar/ Petit/ Béjart, programme français réunissant trois oeuvres majeures du répertoire avec Suite en blanc, l’Arlésienne et pour finir le mythique Boléro. Le ballet se produira à Chicago du 26 juin au 1er juillet.
C’est dans la ville de Washington que le ballet poursuivra sa tournée : du 3 au 8 juillet. Sur la scène du Kennedy Center, le ballet plongera les spectateurs américains dans l’univers des Willis et de Giselle.
Le ballet achèvera sa tournée dans la grande ville de New-York, sur la scène du Lincoln Center. Trois programmes seront présentés : Giselle, la soirée Lifar/Petit/Béjart, mais également l’Orphée et Eurydice de Pina Bausch.
Côté distributions, on l’avait déjà signalé plus tôt, mais Aurélie Dupont dansera pour la première fois le Boléro. On retrouvera la danseuse étoile par la suite aux côtés de Mathieu Ganio dans Giselle, mais aussi dans l’Adage de Suite en Blanc. Dorothée Gilbert, après une blessure, fera aussi son retour à la scène et dansera le rôle de Giselle aux côtés de Stéphane Bullion, puis de Josua Hoffalt. Pour Giselle, les américains auront le droit une fois à la distribution Ciaravola/Ganio, après les Oneguine et l’Histoire de Manon de cette année on ne peut qu’imaginer une émouvante et subtile représentation. On retrouvera Isabelle Ciaravola aux côtés de Jérémie Bélingard dans l’Arlésienne. Cette tournée sera marquée par la dernière Giselle de Clairemarie Osta, qui fera ses adieux à la compagnie (le 19 juillet). 
Depuis le continent européen, au fil des articles et critiques, nous tâcherons de suivre cette tournée. Sur facebook, l’Opéra publie régulièrement quelques photos depuis les USA. On pouvait découvrir aujourd’hui les premières classes du matin en scène. 
En attendant, il y a toujours La fille mal gardée au Palais Garnier.

A lire sur le même sujet