En ce mois de février très froid, descente aux Enfers et retour sur la scène de l’Opéra du mythe d’Orphée et d’Eurydice. L’opéra-ballet de Pina Bausch, entré au répertoire de l’Opéra de Paris en 2005, est à l’affiche depuis hier soir, samedi 4 février, au 16 février prochain. 

Marie-Agnès Gillot
(c) Laurent Philippe, 2005

Dans les rôles d’Orphée et Eurydice, deux distributions se succèdent. La première réunit Stéphane Bullion et Marie-Agnès Gillot dans les rôles d’Orphée et d’Eurydice, aux côtés de Muriel Zusperreguy, l’amour. Ils danseront les 4, 6, 11, 12, 15, 16 février. La seconde distribution entraînera Alice Renavand et Nicolas Paul dans la descente aux enfers, avec Charlotte Ranson, l’amour. Ils incarneront les héros du mythe les 8, 9 et 14 février.
Dans une interview accordée au Figaro, Alice Renavand relate la façon avec laquelle elle a abordé le rôle d’Eurydice en 2005 et comment elle travaille et façonne son personnage.
À noter qu’à la suite de la représentation du dimanche 12 février, Stéphane Bullion sera en séance de dédicace suite à la parution du livre d’Anne Deniau : 24 hours in a man’s life.
Malheureusement, l’emploi du temps est trop chargé pour si rendre mais d’autres comptes-rendus sont à lire : Blog A petits Pas et à suivre sur d’autres blogs…
Alice Renavand
(c) Benoite Fanton/ wikiSpectacle
A lire sur le même sujet