À quinze jours de la première, retour sur la rencontre autour du ballet Cendrillon qui s’est déroulé samedi après-midi. À l’occasion de la deuxième rencontre de la saison ce sont les Etoiles Laetitia Pujol et Jérémie Bélingard qui répétaient les rôles respectifs de Cendrillon et de l’acteur vedette, sous la direction de l’ancienne danseuse Etoile Florence Clerc, accompagnés du pianiste Andréa Tourra.

(c) Laurent Philippe (2007)

Après une courte introduction annonçant la période des Fêtes de fin d’année (et des ballets à l’honneur pour clôturer cette année 2011), Brigitte Lefèvre a appelé les artistes en scène. Elle a d’ailleurs rappelé que la règle dans une compagnie telle que l’Opéra de Paris, quelle que soit la hiérarchie, les corrections faisaient parties intégrantes de la formation du danseur. C’est ainsi que les étoiles ont été appelées à entrer en scène, avec un Jérémie Bélingard qui paraissait tout de suite très à l’aise, aux côtés de Florence Clerc, la répétitrice du jour.

Pour cette répétition, Florence Clerc s’est concentrée sur le pas de deux « du tabouret », qui a lieu au cours du deuxième acte du ballet et qui réunit pour la première fois Cendrillon et l’acteur vedette. Un travail intéressant, minutieux, puisque tous les points « délicats » du pas de deux, qu’ils soient sur un plan technique ou au niveau de l’interprétation, ont été mis en lumière. Les deux danseurs connaissaient déjà le pas de deux, mais des placements et certains mouvements (coordination des bras, épaulement, cambrés..) leur posaient encore quelques problèmes. Florence Clerc, avec beaucoup de douceur mais une certaine rigueur, les corrigeait tout en leur apportant quelques conseils. Cette répétition a mis en évidence les qualités de Jérémie Bélingard dans le rôle du prince, un rôle dans lequel il s’investit, il donne de l’amplitude à ses mouvements et il devient cet acteur ainsi que son travail avec sa partenaire avec laquelle il semble entretenir une belle complicité, tout en s’adaptant à sa partenaire pour qu’elle esquisse ses pas le plus aisément et le plus confortablement soliste. Car en effet, cette année ce sera la prise de rôle de Laetitia Pujol dans le rôle de Cendrillon. La danseuse avait hier perdu ses repères face au rideau noir (au fond de la petite scène de l’amphithéâtre) et était, de ce fait, gênée dans ses pirouettes. Rigoureuse, voire perfectionniste, la danseuse était prête à refaire les mouvements afin d’être le plus précise possible, travaillant dans le moindre détail. Cette rencontre s’est avérée intense, et plutôt fatigante,(surtout pour le danseur Etoile au T-shirt complètement trempé!) avec un pas de deux contenant de nombreux portés, et des passages plus lents et plus rapides.
Au final, une rencontre intéressante, mettant en avant le potentiel de Jérémie Bélingard dans le rôle de l’acteur vedette et donnant envie de découvrir Laetitia Pujol dans le rôle titre. Les deux danseurs seront à l’affiche les 13, 16, 20 et 23 décembre prochain.
A lire sur le même sujet