Les résultats du concours de promotion des filles version 2011 ont été révélés en fin d’après-midi (vers 17h30 pour être précise), des résultats qui laissent un peu perplexe pour certains et qui sont plus prometteurs pour d’autres.
Pour commencer, je précise que je n’ai pas assisté à cette journée de concours. Suite aux résultats publiés, je suis restée estomaquée devant certains alors que d’autres me satisfaisaient plus. Quelques réactions s’imposaient alors…
Pour ce concours de promotion, plusieurs postes étaient à pourvoir: quatre postes de coryphées, trois postes de sujets, un poste de première danseuse. Beaucoup de promotions étaient à venir au cours de cette journée, avec un enjeu majeur: la promotion de première danseuse.
 Voici les résultats, par ordre de hiérarchie.

Classe des Quadrilles.

  1. Marine Ganio, promue
  2. Juliette Hilaire, promue
  3. Lydie Vareilhes, promue
  4. Letizia Galloni, promue
  5. Jennifer Visocchi
  6. Léonore Baulac
La classe des quadrilles de l’Opéra est la classe où le nombre de concurrentes est le plus important. Un concours pour cette classe qui peut s’avérer long, voire très long (beaucoup de candidates, beaucoup de variations!). Sans avoir vu la prestation des danseuses, il est difficile de clamer une promotion « méritée » ou « non méritée ». La première place de Marine Ganio ne me surprend guère : cela fait au moins deux ans qu’elle est classée lors du concours de promotion et qu’elle n’en passe pas loin. On la repère dans le corps de ballet et au cours de la saison 2009-2010, elle avait déjà laisser bonne impression dans la variation de Manou (La Bayadère, Acte II). Juliette Hilaire, Lydie Vareilhes et Letizia Galloni sont également de belles danseuses, même si au départ je n’avais pas forcément penser à elles dans le classement. (mais comme je le rappelle, tant qu’on était pas concours, on ne peut réellement juger). Cependant, je reste déçue devant à la sixième place de Léonore Baulac, une très belle danseuse, gracieuse et classe, qui ne parvient pas pour le moment à s’élever dans la hiérarchie. Petite pensée également pour Marion Barbeau
Classe des Coryphées
  1. Silvia Christel Saint-Martin, promue
  2. Lucie Clément, promue
  3. Caroline Robert, promue
  4. Éléonore Guérineau
  5. Charlotte Ranson
  6. Aubane Philbert
Trois postes de sujets étaient à pourvoir cette année, trois danseuses allaient ainsi monter. Bien entendu, je suis contente pour la promotion de Silvia Christel Saint-Martin, une danseuse à suivre. En revanche, je suis restée interdite (et estomaquée) face aux résultats suivants: Éléonore Guérineau en quatrième place! (et je m’attendais encore moins aux autres promotions) Encore une fois, je me répète mais je n’assistais pas au concours mais au vue de ses prestations dans le corps de ballet, de sa maîtrise, de sa technique et de sa présence en scène, on ne peut être que dérouté. Déception donc, pour la énième fois pas de promotion, mais une conclusion à en tirer: ce n’est pas sous cette ère que cette danseuse montrera son talent dans des rôles de solistes qui n’attendent qu’elle. 
Classe des Sujets
  1. Alice Renavand, promue
  2. Amandine Albisson
  3. Héloïse Bourdon
  4. Aurélia Bellet
  5. Charline Giezendanner
  6. Laura Hecquet
L’an dernier, le jury avait surpris l’audience en annonçant qu’aucune danseuse ne serait promue première danseuse. Cette année, c’est Alice Renavand qui est promue première danseuse. Une promotion non surprenante rien qu’en regardant les différentes distributions, elle était en vogue depuis un moment et beaucoup la voulait comme première danseuse. Réputée comme danseuse plus à l’aise dans  le contemporain, c’est la variation des castagnettes qui l’aura fait atteindre le rang des solistes. Amandine Albisson et Héloïse Bourdon, deux jeunes danseuses, se classent respectivement aux deuxième et troisième place. Un classement plutôt encourageant pour elles. (j’avoue avoir une préférence pour la deuxième, qui je l’espère continuera à évoluer et prendre de plus en plus d’ampleur en scène). Petite déception pour Laura Hecquet, classée à la sixième place, qui est une belle danseuse avec une belle technique. L’absence de Mathilde Froustey dans le classement a dû en dérouter plus d’un, vu que la danseuse restait elle aussi l’une des grandes prétendantes à ce poste. 
Une première journée de concours mouvementée et qui aura déjà fait débat. Félicitations aux danseuses promues, et bravo à toutes celles qui ont participé à cette journée. 
A lire sur le même sujet