L’Opéra lui rendait hommage en début d’année avec trois de ses ballets, le célèbre chorégraphe s’est éteint ce matin à l’âge de 87 ans des suites d’une leucémie foudroyante.

Roland Petit
(c) Christian Coigny
www.roland-petit.fr
C’est à l’école de danse Opéra de Paris que Roland Petit fait ses classes. Il y rentre en 1932, à l’âge de 8 ans et intégrera le corps de ballet en 1940, à l’époque sous la direction de Serge Lifar. Il s’intéresse rapidement à la chorégraphie et quitte l’Opéra de Paris en 1944, entraînant avec lui une certaine Zizi Jeanmaire. Il créera par la suite les ballets des Champs-Élysées, période au cours de laquelle il mettra en scène de nombreux ballets dont l’une des pièces majoritaires de son répertoire Le jeune homme et la mort en 1946, un ballet interprété par de grands danseurs (Mikhaïl Baryshnikov, Nicolas LeRiche…) et qui reste aujourd’hui l’une des plus mémorables. 

Roland Petit quittera ensuite les ballets des Champs Élysées pour voguer vers les ballets de Paris, ce sera alors la création de Carmen (avec Zizi Jeanmaire, Carmen, et Roland Petit, Don José, dans les rôles principaux). Il collaborera par la suite avec des grosses productions du cinéma Hollywoodiens.
Pour la petite anecdote, c’est sa maman, Rose Repetto, qui est à l’origine du célèbre petit chausson rose et de l’ouverture de la fameuse boutique, rue de la Paix…

Dans les années 70, il prendra la tête du ballet National de Marseille. C’est à cette époque que seront créées l’Arlésienne, Proust ou les intermittences du coeur, sa Coppélia, sa version de Casse-Noisette… Il y révèlera de nombreux danseurs dont Dominique Khalfouni (qui quittera le ballet de l’Opéra de Paris pour le suivre à Marseille). Il fondera aussi l’école de danse du ballet National de Marseille. 

Pour le ballet de l’Opéra de Paris, il créera Notre-Dame de Paris, Turangalila, et plus récemment Clavigo en 1999. 
En début de saison, l’Opéra lui a rendu hommage avec la soirée regroupant les trois ballets suivant: Le Rendez-vous,  Le loup et le mythique Jeune Homme et la Mort.

Dans la nuit du 11 au 12 juillet, France 2 diffusera Le Rendez-vous, filmé à l’automne 2010 avec Isabelle Ciaravola et Nicolas LeRiche dans les rôles principaux (aux alentours de 00h50 bien entendu…)

Un grand chorégraphe tire sa révérence… Un grand monsieur qui aura su nous faire vibrer tout au long de ses chorégraphies, je me souviens de son spectacle « Les chemins de la création » j’étais encore jeune et je ne connaissais alors tout son génie, je garderai un souvenir fort de ma première représentation du Jeune Homme et la Mort qui m’avait laissé bouche bée…
A lire sur le même sujet