Dans le cadre des rencontres, anciennement appelées pleins-feux, avait lieu hier après-midi une séance de travail animée par Nicolas Paul en vue de la soirée contemporaine Amoveo/Répliques/Genus programmée du 7 au 22 novembre prochain.

C’est ainsi que le danseur et chorégraphe de la maison, a fait travailléVincent Chaillet, sujet, et Amandine Albisson, coryphée, sur sa pièce Répliques.Cette pièce entrera au répertoire de la compagnie en fin de semain prochaine.

Pour « s’échauffer », le chorégraphe a d’abord fait exécuter à ses deux danseurs deux séries d’exercices comprenant deux procédés disctincts: un travail d’abord basé sur la main qui guide le corps et les mouvements du danseur ; puis dans un deuxième temps, un exercice au cours duquel c’est la tête qui dirige le corps du danseur.

Nicolas Paul nous a expliqué que c’est sur ces deux procédés que se base sa chorégraphie. Les danseurs montraient ainsi chacun à leur tour des extraits de leur « phrases » et « segments » (autrement dit variations) dans lesquelles s’appliquaient ces deux façons d’appréhender le mouvement.

Puis, après avoir travaillé en solo, ils ont travaillé en duo et ont abordé petit à petit le pas de deux de la chorégraphie.

La rencontre s’est ainsi achevée sur ce pas de deux (et l’on a enfin pu découvrir la musique qui accompagnera l’œuvre.)

Seul regret, Nicolas Paul n’a pas vraiment expliqué l’argument de sa pièce.

A lire sur le même sujet